Blog

October 8th, 2015

Portefeuille des lecteurs La Presse: HEC Montréal toujours en tête

By PRATTE

This article is only available in French

Voici une copie de l’article paru dans La Presse+ du 8 octobre 2015

Après huit mois de l’exercice commencé en février, les étudiants de HEC Montréal conservent toujours une avance confortable dans le cadre de l’exercice populaire de sélection des 10 titres canadiens les plus prometteurs pour 2015.

Le portefeuille des lecteurs est cependant le seul des quatre portefeuilles à avoir haussé sa performance en septembre.

La performance de la sélection du club d’investissement de HEC Montréal s’élève à 11,7 % jusqu’ici. Le rendement total du panier de titres sélectionnés par les lecteurs atteint pour sa part 3,8 % pour la même période.

Gabriel Grenier, qui a élaboré le portefeuille HEC Montréal avec ses camarades Antoine Camus et Yannick Martineau Goupil, est évidemment heureux du résultat obtenu jusqu’à maintenant, mais affirme humblement ne pas s’en étonner.

« Nous avons choisi des titres de valeur qu’on connaissait bien et dont on aimait le modèle d’affaires. Nous n’avons donc pas de mauvaises surprises. Il n’y a rien qui nous surprend dans le rendement, positif ou négatif. C’est normal, compte tenu de ce que nous avons observé dans les derniers mois », dit Gabriel Grenier.

Le portefeuille des étudiants a notamment profité le mois dernier de la poussée de la Financière Sun Life et, encore une fois, de la belle tenue du distributeur de pièces automobile de Boucherville, Uni-Sélect.

Du côté du portefeuille des lecteurs, Alimentation Couche-Tard et Dollarama sont deux titres qui se sont démarqués par leur rendement au cours du dernier mois, pendant que le principal indice de la Bourse de Toronto reculait de 4 %.

« Au fil des années, le « fameux mois de septembre » en Bourse en est un à oublier et il a encore fait « honneur » à sa réputation. »

— Notre expert invité, Philippe Pratte, agent indépendant de Canaccord/Genuity Gestion de patrimoine

« La correction est bien amorcée au Canada, qui est en récession technique, depuis un bout de temps », ajoute-t-il.

Philippe Pratte se réjouit toutefois du fait que depuis le début de l’exercice, incluant les dernières semaines, toutes ses sélections ont donné un bon rendement par rapport à leur indice de référence.

Sa sélection et celle des lecteurs ont une base similaire à hauteur de 30 % et se talonnent depuis le début l’exercice.

VALEANT MALMENÉ

Un titre qui se fait malmener depuis quelques semaines et qui se retrouve à la fois dans le portefeuille des lecteurs et dans celui de notre expert est Valeant, le géant pharmaceutique lavalois.

« Qui aurait pensé, dans un passé pas si lointain, qu’un simple message de 140 caractères ferait chuter un titre de plus de 25 % en quelques jours ? », demande Philippe Pratte.

C’est après un message publié sur Twitter par la candidate à la direction du Parti démocrate américain, Hillary Clinton, que le titre de Valeant a récemment dégringolé.

Philippe Pratte se demande si c’est seulement un mal de tête à court terme ou le début de la fin pour le modèle d’affaire de l’entreprise boulimique de Laval.

L’arrivée d’octobre marque par ailleurs le début d’un nouveau trimestre, mais aussi l’arrivée d’une nouvelle ronde de divulgation de résultats financiers.

« J’espère que les revenus des titres de mon portefeuille m’aideront à me repositionner dans le dernier droit de l’année », dit-il.

Philippe Pratte s’accroche au fameux dicton « Sell in May and go away » qui, dit-il, amène plusieurs investisseurs à vendre au mois de mai pour revenir en force sur le marché en octobre.

« Est-ce que la situation va se produire encore cette année et est-ce que ce retour sur les marchés aura la force nécessaire pour faire chavirer la tendance actuelle et nous ramener sur un chemin positif ? »

 

Les opinions exprimées sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles de Canaccord Genuity. Cet article ne doit pas être considéré comme un conseil personnel de placement ou une sollicitation d’achat ou de vente de titres. Les conseillers de gestion de patrimoine indépendants sont inscrits auprès de l’OCRCVM par l’intermédiaire de Corporation Canaccord Genuity et sont des mandataires de Corporation Canaccord Genuity.

Les informations contenues dans cet article reposent sur l’utilisation de sources considérées comme fiables mais dont l’exhaustivité et l’exactitude ne peuvent être garanties et, en les fournissant, l’équipe consultative ou Canaccord Genuity n’assument aucune responsabilité. Canaccord Genuity, est membre du Fonds canadien de protection des épargnants.

Blog

Want to become a client?

CONTACT US