Blogue

10 septembre 2021

Les titres chinois chutent

Par PRATTE

Marchés en bref

Les marchés canadiens et américains étaient fermés lundi pour le congé de la fête du Travail (Labor Day). Les trois principaux indices ont ouvert la séance de mardi en ordre dispersé. Le NASDAQ a ouvert en hausse de 0,06 % soutenu par les titres de Netflix, Amazon et Apple. Le Dow reculait de 0,60 % entraîné par Boeing (-1,60 %) et le S&P 500 baissait de 0,16 %.

« On peut pardonner le peu d’entrain à la Bourse après un long weekend surtout quand il est beaucoup question d’un éventuel recul du marché, attendu depuis longtemps », a affirmé Patrick O’Hare de Briefing.

Les trois principaux indices ont clôturé la séance en baisse alors que les investisseurs digéraient toujours le rapport sur l’emploi aux États-Unis, publié le vendredi précédent. De plus, les investisseurs sont inquiets à la suite de la révision à la baisse des analystes de Goldman Sachs de la croissance du PIB américain en 2021 à 5,7 % contre 6,2 %. Plusieurs se demandent également si le variant Delta aura un effet sur la reprise économique dans les prochaines semaines.

« Les inquiétudes concernant le variant Delta pèsent sur la croissance globale du troisième trimestre », a déclaré Haris Khurshid, gestionnaire de portefeuille chez Fate Capital Management. « Les prochaines semaines vont être assez difficiles. Nous voyons les investisseurs devenir plus pointilleux avec leurs actions non seulement en raison de l’inquiétude liée au delta, mais aussi en raison de la baisse des mesures de relance budgétaire, des politiques législatives et d’un ralentissement général de la reprise dans certains secteurs », a-t-il ajouté.

Les titres provenant de l’indice FANG+ ont surperformé mardi pour terminer à un nouveau sommet. Cet indice se compose des grandes sociétés technologiques américaines ainsi que les grandes entreprises chinoises Baidu Inc. and Alibaba Group Holding Ltd. Comme il fut le cas au début de la pandémie, les investisseurs se sont tournés vers ces titres qui sont perçus comme étant des valeurs sures.

L’hésitation de mardi s’est poursuivie mercredi alors que les trois indices américains déclinaient à l’ouverture. Le Dow reculait de 100 points, le S&P reculait de 0,35 % et le NASDAQ baissait de 0,8 %.

Les investisseurs attendaient la publication du livre beige de la Fed à 14 h qui devraient offrir un bon aperçu de l’activité économique américaine et ils sont demeurés hésitants tout au long de la séance qui a clôturé en baisse. Le Dow reculait de 0,20 % soit son plus bas niveau en deux semaines. Le NASDAQ a pour sa part cédé 0,57 % alors que le S&P 500 perdait 0,13 % en baisse pour une troisième séance de suite.

La Fed a également fait connaitre les dernières données économiques provenant de son livre beige qui atteste d’un ralentissement, pendant l’été, de la croissance aux États-Unis provoqué entre autres par l’arrivée du variant Delta.

Wall Street a ouvert en ordre dispersé jeudi, toujours sous l’effet des nombreuses craintes des investisseurs face à une situation économique incertaine. Les titres du secteur technologique étaient tous positifs jeudi à l’ouverture, permettant ainsi au NASDAQ d’ouvrir en hausse.

Le titre de Lululemon a explosé, enregistrant des gains de 13 % après avoir publié des résultats trimestriels au-dessus des attentes des analystes. Les ventes de la compagnie de leggins ont augmenté. Les utilisateurs, travaillant en majorité à la maison, ont continué de garnir leur garde-robe de vêtements confortables.

« C’est une semaine plutôt volatile sur les marchés. Les investisseurs sont à la recherche de direction. Ils sont pris entre l’arbre et l’écorce ; soit entre la croissance des bénéfices et un ralentissement des mesures de soutien de la Réserve fédérale (Fed). Quelques petits chocs de volatilité attribuables au variant Delta, mais il demeure que les marchés restent solides sans aucun repli majeur depuis le début de l’année », a déclaré notre président et gestionnaire de portefeuille Philippe Pratte.

Le Dow a terminé la séance de jeudi en baisse de 150 points, soit sa quatrième séance consécutive à la baisse. Le S&P 500 a clôturé en baisse de 0,46 % et le NASDAQ cédait 0,25 %. « Le marché est vraiment en train de tirer sur la corde et il est épuisé », a commenté Tom Cahill, responsable de stratégie d’investissement au sein de Ventura Wealth Management. « Il a du mal à trouver l’énergie pour continuer à monter sans catalyseur significatif », a-t-il analysé.

Malgré les pertes récentes, les principaux indices américains sont toujours en hausse pour l’année et à des sommets historiques. Le S&P 500 a enregistré des gains de 20 % en 2021 et est à environ 1,2 % de son plus haut historique. Pour sa part, le Dow est en hausse de 14 % cette année, à environ 2 % d’un record.

Le titre de Moderna a connu une bonne séance, clôturant avec des gains de plus de 7,8 %. Le fabricant de médicaments a déclaré qu’il développait un vaccin à dose unique qui combine des rappels contre Covid et la grippe.

Les principales compagnies aériennes américaines ont revu à la baisse leurs objectifs financiers en raison de l’arrivée du variant Delta. United Airlines a remarqué que la hausse des cas de Covid au courant de l’été avait toutefois eu moins d’impact sur la demande que lors des autres vagues.

Malgré cette annonce, United Airlines (+2,31 %), Delta Air Lines (+3,63 %), American Airlines (+5,59 %) et JetBlue (+4,01 %) ont tous enregistré des gains à la fin de la séance.

Après quatre séances consécutives à la baisse, le Dow a finalement ouvert en hausse de 130 points vendredi tandis que le S&P 500 enregistrait des gains de 0,4 % et le NASDAQ de 0,6 %.

Chine

Des données publiées mardi ont établi que les exportations et les importations chinoises ont augmenté plus rapidement que prévu en août, venant ainsi réduire certaines inquiétudes selon lesquelles la pandémie retarde les réouvertures économiques et crée des retards dans les chaînes d’approvisionnement. Les exportations ont augmenté de 25,6 % par rapport à l’année précédente pour atteindre 294,3 milliards de dollars US, en hausse par rapport à la croissance de 18,9 % de juillet. Les importations ont augmenté de 33,1 % pour atteindre 236 milliards de dollars, contre 28,7 % le mois précédent.

« La robustesse des exportations traduit non seulement  » le dynamisme de la croissance chinoise « , mais également la solidité de la demande mondiale en dépit de la propagation du variant Delta », souligne l’analyste Ken Cheung, de la banque Mizuho. 

Les trois principaux produits exportés sont l’électronique, les produits de haute technologie et les vêtements/accessoires vestimentaires, tandis que les principales importations sont l’électronique et les produits de haute technologie.

Les actions chinoises en baisse

Pour lutter contre la dépendance aux jeux électroniques, les autorités chinoises ont imposé à la fin du mois d’août une limite de trois heures par semaine de jeux vidéo en ligne pour les mineurs chinois. Ces derniers ne peuvent jouer que les weekends, les jours fériés et les vacances pour ainsi diminuer les conséquences négatives sur la jeunesse chinoise, dont l’impact sur les résultats scolaires. Le régime communiste tente depuis longtemps de lutter contre ce phénomène grandissant alors que les enfants chinois peuvent passer des journées complètes à jouer.

« Les contenus obscènes et violents [dans les jeux vidéo], ainsi que ceux qui favorisent des tendances malsaines, comme le culte de l’argent et l’effémination, doivent être supprimés », ont d’ailleurs exhorté les régulateurs, cités par Chine nouvelle.

Cette nouvelle réglementation a eu un impact direct sur les grandes entreprises technologiques chinoises dont Tencent et NetEase qui depuis l’annonce ont vu leur titre reculé. Cette chute s’est poursuivie jeudi alors que les autorités chinoises ont demandé aux grandes entreprises de cesser la recherche de profit pour se concentrer sur les enjeux liés à la dépendance aux jeux électroniques.

Elles ont été incitées à « rompre avec le seul objectif de faire du profit […] et de modifier les règles des jeux qui peuvent créer une dépendance », a rapporté l’agence de presse officielle Chine nouvelle.

Le titre de Tencent a clôturé la séance de jeudi en baisse de 8,48 % alors que celui de NetEase reculait de 11 %. Les deux entreprises ont perdu plus de 60 milliards de dollars US en valeur depuis, alors que les investisseurs craignent de plus en plus que les régulateurs chinois se préparent à resserrer considérablement leur emprise sur la plus grande industrie du jeu au monde.

« Nous pouvons voir que les nouvelles négatives sur le secteur des jeux entraînent également d’autres noms technologiques, les investisseurs commençant à considérer à nouveau les risques réglementaires plutôt que la pêche de fond », a déclaré Bu Jiajie, analyste chez China Galaxy International Securities. « Certaines actions technologiques ont connu un bon rebond ces derniers jours et il y a des prises de bénéfices en ce moment. »

 

 

Pratte Gestion de portefeuille est une firme inscrite auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) ainsi que de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO).

Destiné à fournir des renseignements généraux sur les marchés et les titres et non à répondre à vos besoins spécifiques, le présent bulletin est le fruit du seul travail de l’auteur. Les opinions (y compris les recommandations, s’il y a lieu) exprimées dans le présent bulletin sont celles de l’auteur seulement et ne représentent pas nécessairement celles de Pratte Gestion de portefeuilles et ne constituent pas des activités de conseil en matière d’investissement en valeurs destinés à répondre à vos besoins spécifiques.

Les renseignements que contient le présent bulletin proviennent de sources considérées comme fiables, mais leur exactitude et leur exhaustivité ne peuvent être garanties et, en les fournissant, l’auteur et Pratte Gestion de portefeuilles n’assument aucune responsabilité. Ces renseignements étaient à jour à la date indiquée dans le présent bulletin, et ni l’auteur, ni Pratte Gestion de portefeuilles n’assument quelque obligation que ce soit en vue de les mettre à jour ou de signaler tout fait nouveau en ce qui a trait à ces renseignements. Le présent bulletin est destiné à la diffusion dans les territoires où l’auteur et Pratte gestion de portefeuilles sont inscrits en vue de pratiquer le commerce des valeurs mobilières. Toute distribution ou diffusion du présent bulletin dans un autre territoire est interdite. L’auteur, Pratte Gestion de portefeuilles ses sociétés affiliées et leurs administrateurs, dirigeants et employés respectifs, de même que les entreprises auxquelles ils sont associés peuvent, de temps à autre, détenir des titres dont il est fait mention dans le présent bulletin.

Blogue

Vous voulez devenir client?

CONTACTEZ-NOUS