Blogue

28 mai 2021

Les marchés en route pour terminé la semaine en hausse

Par PRATTE

Marchés en bref

C’est en force que Wall Street a commencé la semaine alors que les trois principaux indices américains ont enregistré des gains lundi. Le Dow a terminé la séance en hausse de 0,54 %, le NASDAQ a gagné 1,41 % et le S&P 500 a avancé de 0,99 %. Les titres provenant du secteur de la technologie ont tous terminé dans le vert, stimulés par la baisse des cas de COVID aux États-Unis, combinée à la diminution des craintes face à l’inflation.  

Lundi « a été motivée par le soulagement de l’anxiété liée à l’inflation », a déclaré Jim Paulsen, stratège en chef des investissements chez Leuthold Group, à CNBC. « Les preuves que les craintes d’inflation se calmaient sur les marchés obligataires et des matières premières ont commencé à stimuler le marché boursier à la fin de la semaine dernière et se sont poursuivies aujourd’hui. » « Les actions de croissance, y compris la technologie, reprenaient des forces alors que les craintes de rendement et d’inflation s’atténuent », a ajouté Paulsen.

Après plusieurs séances difficiles la semaine dernière, les investisseurs reprenaient confiance. Ces derniers surveillaient également plusieurs indicateurs qui pourraient venir offrir un meilleur aperçu de la reprise économique en cours. « C’est un marché haussier. Nous sommes encore au début d’un nouveau cycle économique et les chiffres sont exceptionnels », souligne Maris Ogg de Tower Bridge Advisors, se référant notamment aux bons résultats des entreprises cotées.

Les marchés ont poursuivi sur leur lancée mardi alors que les trois principaux indices enregistraient des gains à l’ouverture. Toutefois, ils n’ont pu maintenir le rythme et ont clôturé à la baisse. Le Dow reculait de 0,24 %, le NASDAQ lâchait 0,03 % et le S&P 500 perdait 0,21 %. Le marché a fait « volte-face après des gains dans la matinée », remarque Peter Cardillo de Spartan Capital Securities. « Cela est possiblement lié aux données économiques avec une déception du côté de la confiance des consommateurs ».

Au Canada, le TSX a clôturé la séance à un nouveau sommet terminant la journée en hausse de 36,82 points. « Hier, le sentiment a été stimulé par les engagements de plusieurs responsables de la Réserve fédérale qui ont continué à souligner que la politique resterait très accommodante, même en dépit d’un pic d’inflation à court terme », a observé Candice Bangsund, gestionnaire de portefeuille pour Fiera Capital. « Cela a donc contribué à apaiser les marchés et à soutenir l’appétit pour le risque, alors aujourd’hui, le TSX a largement rattrapé son retard et a progressé légèrement. » Le secteur de la santé a connu une bonne séance soutenue par Aurora Cannabis (6,0 %) et Canopy Growth (5,2 %).

Les marchés américains ont ouvert en légère hausse mercredi, soutenus par les actions liées à l’ouverture de l’économie. Le titre de Carnival Corp gagnait 1 %, Royal Caribbean avançait de 2 % enregistrant des gains de plus de 11 % depuis le début de la semaine. Les trois principaux indices ont terminé en légère hausse alors que les craintes sur l’inflation continuaient de se dissiper. Les investisseurs semblent rassurés par la Fed qui continue d’affirmer ne pas avoir l’intention de réduire à court terme son soutien à l’économie. « Le marché se dit une chose », souligne Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services : « Ça ne vaut pas la peine d’avoir trop peur de l’inflation, car la Réserve fédérale va, quoi qu’elle dise, commencer plus tôt que prévu à parler d’un assouplissement de sa politique monétaire ».

La saison des résultats trimestriels se poursuivait alors que Dick’s Sporting Goods (+16,91 %) et les magasins de vêtements Urban Outfitters (+10,04 %) ont tous deux déposé de solides résultats trimestriels leur permettant de finir la séance en hausse.

Wall Street a ouvert en hausse jeudi alors que les investisseurs digéraient les dernières données sur le marché du travail, meilleures que prévu. Les données sur l’inscription hebdomadaire au chômage sont tombées à 406 000 alors que les analystes s’attendaient à 425 000 venant ainsi soutenir les indices à l’ouverture. Le Dow bondissait de 200 points, le S&P 500 augmentait de 0,3 % et le NASDAQ ouvrait sans direction. Le titre de Boeing a progressé de 3,5 % alors que les actions de Snowflake ont chuté de 4 % suivant la publication de résultats trimestriels décevants.

« Malgré un mois volatile, nous pouvons voir que cette semaine les marchés sont en reprise et que l’approche “buy the dip” demeure favorable. Les craintes inflationnistes semblent commencer à s’estomper et les marchés se redressent grâce à une reprise de plus en plus forte de l’économie américaine et de la baisse des cas de coronavirus aux États-Unis », estime notre président et gestionnaire de portefeuille Philippe Pratte.

Ce fut une bonne séance pour les trois principaux indices américains jeudi, alors que le Dow a enregistré des gains de 100 points soutenus par la bonne performance de Boeing (+3,87 %), le S&P 500 gagnait 0,1 % tandis que le NASDAQ a terminé en légère baisse tiré vers le bas par les titres du secteur de la technologie.

Le titre d’AMC, qui se classe parmi les préférés des boursicoteurs provenant entre autres de la plateforme Reddit, a connu une autre séance à la hausse terminant avec des gains de 35 %, enregistrant des gains de 1150 % depuis janvier.

Au Canada, le TSX a poursuivi sa bonne performance terminant la séance en hausse de 28 points soutenus par les titres du secteur de l’énergie alors que le pétrole a atteint son plus haut sommet en deux ans. « Le Canada continue de grimper et grimper », a observé Michael Currie, vice-président et conseiller en investissements chez Gestion de patrimoine TD. « Après tant d’années et de longues périodes où il était mésestimé par rapport aux (marchés américains), c’est bon de le voir les surpasser pour faire changement. »

En effet, l’indice torontois a enregistré des gains de 13,4 % depuis janvier, plus importante que celles de 12,6 % du Dow Jones, de 11,8 % du S&P 500 et de 6,6 % du NASDAQ.

Les prix du pétrole ont connu une bonne séance jeudi; le baril de Brent de la mer du nord pour livraison en juillet a terminé en hausse de 0,85 % tandis que le WTI pour le même mois a avancé de 0,96 %.

« Cela représente une hausse de la demande bienvenue pour les cours, avant le long week-end de Memorial day qui inaugure la saison des déplacements en voiture aux États-Unis, a commenté Andy Lipow de Lipow Oil Associates. « Alors que le week-end de Memorial Day arrive, on peut s’attendre à une très forte demande d’essence alors que les Américains vont prendre la route », a indiqué l’expert.

 

La hausse se poursuivait vendredi sur les marchés américains alors que les trois principaux indices se dirigeaient vers une semaine de gains. Le Dow gagnait 150 points à l’ouverture tandis que le NASDAQ et le S&P 500 gagnaient tous deux 0,4 %.  Le titre de Ford continuait sa bonne performance vendredi, en hausse de 1 % à l’ouverture ayant accumulé des gains de 12 % depuis lundi suivant l’annonce d’une nouvelle gamme de voitures électrique .

Banques Canadiennes

Les six grandes banques canadiennes déposaient cette semaine leurs résultats trimestriels. Lors du dernier trimestre, ces dernières avaient publié des résultats records dus entre autres à une amélioration du crédit au Canada. Puis, suivant la publication de ces résultats, leurs titres ont entamé un rallye qui s’est poursuivi jusqu’à aujourd’hui, enregistrant trois fois plus (16 %) de gains que le S&P/TSX (6 %) depuis le 26 février. En un an, leurs titres ont accumulé des gains de 74 %. Les effets de la pandémie se feront encore ressentir dans les résultats du deuxième trimestre toutefois les provisions pour pertes sur créances, soit l’argent mis de côté par les institutions pour d’éventuelles pertes sur prêts est désormais chose du passé.

La Banque de Montréal a ouvert la saison des résultats dévoilant une croissance de ses bénéfices soutenue par une forte baisse des provisions pour pertes sur créances et un retour aux bénéfices de ses activités sur les marchés des capitaux. Son bénéfice net est passé à 1,3 milliard de dollars, contre 689 millions de dollars un an plus tôt tandis que son bénéfice net ajusté a bondi de 715 millions à 2,095 milliards. « Nous entrons dans la seconde moitié de l’année avec une forte dynamique », a déclaré le chef de la direction de BMO, Darryl White, dans un communiqué. « Nous continuons à bâtir une banque solide et compétitive, en allouant des capitaux à des entreprises qui sont positionnées pour croître et générer des rendements solides, et nous sommes fortement concentrés sur l’amélioration continue de nos performances. »

Jeudi, c’était au tour de la Banque Royale du Canada, la CIBC et la Banque TD de déposer leurs résultats trimestriels. Tout d’abord, la RBC a dévoilé un bénéfice net de 4,015 milliards, en hausse de 2,5 milliards ou de 171 % par rapport au même trimestre l’an dernier. « S’il y a lieu d’être optimiste alors que la reprise se poursuit, nous savons que la voie à suivre par la pandémie pose encore des défis. Nous restons fermement déterminés à aider nos clients à prospérer et nos collectivités à grandir, et à contribuer à un avenir plus inclusif et durable », a déclaré le chef de la direction de RBC, Dave McKay, dans un communiqué. RBC a enregistré une croissance des bénéfices dans toutes ses principales divisions au cours du dernier trimestre. Sa division de Gestion de patrimoine a enregistré un bénéfice net de 691 millions, en hausse de 267 millions ou de 63 % par rapport à il y a un an. Son titre a enregistré des gains de 50 % depuis le début de l’année.

Pour sa part, la CIBC a elle aussi dévoilé de solides résultats en triplant son bénéfice du deuxième trimestre par rapport à l’an passé au début de la pandémie. Le résultat net s’est établi cette année à 1,651 milliard, ou 3,55 $ par action, 321 % de plus que celui de 392 millions ou 0,83 $ par action réalisé au trimestre correspondant de 2020. Cette bonne performance a été possible grâce à une baisse des provisions pour pertes sur créances de la CIBC, qui sont tombées à 32 millions de dollars, comparativement à 1,41 milliard de dollars au même trimestre l’an dernier au début de la pandémie.

Même scénario pour la Banque TD qui a elle aussi annoncé de bons résultats trimestriels. À l’instar des autres institutions, la TD a également dévoilé la fin des provisions qui avait été mise de côté pour des prêts, soit plus de 377 millions de dollars qui ont été libérés au cours de la période de trois mois qui s’est terminée le 30 avril. La Banque TD a enregistré un bénéfice net de 3,7 milliards de dollars, soit une hausse de 144 % par rapport à un an plus tôt. L’institution a également dévoilé un résultat net rajusté en hausse de 136 % sur un an à 3,775 milliards, ou 2,04 $ par action, comparativement à 1,599 milliard, ou 0,85 $ par action un an plus tôt.

La Banque Nationale a poursuivi le bal vendredi, dévoilant un bénéfice net qui est passé de 379 millions à 801 millions en un an seulement. Le résultat avant dotations aux pertes de crédit et charge d’impôts a atteint 1,039 milliard au deuxième trimestre de 2021 comparativement à 915 millions un an plus tôt, une hausse de 14 %. Son titre a enregistré des gains de 42 % depuis janvier et de 80 % en un an.

Amazon

Après plusieurs semaines de spéculation, Amazon et MGM sont finalement parvenus à un accord mercredi. Cette acquisition, évaluée à 8,45 milliards de dollars, est la deuxième plus importante de l’histoire d’Amazon alors qu’en 2017 l’entreprise avait fait l’achat de Whole Foods pour 13,7 milliards de dollars.

« MGM a un catalogue immense avec des titres que le public adore […]. Nous allons réinventer la propriété intellectuelle au 21e siècle », s’est réjoui Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, lors de l’assemblée générale des actionnaires de son groupe mercredi.

En effet, Amazon vient de mettre la main sur 4000 films ainsi que plus de 17 000 séries télé lui permettant ainsi de garnir son offre sur sa plateforme de streaming. Cette transaction lui donnera les munitions nécessaires pour affronter Netflix qui continue de dominer le marché.

Le studio de MGM créé en 1924 a remporté plus de 180 oscars et une centaine d’Emmy Awards et compte parmi sa collection des films tels que Robocop, Basic Instinct, Raging Bull ou Thelma & Louise, ainsi que James Bond.  

 

 

Pratte Gestion de portefeuille est une firme inscrite auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) ainsi que de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO).

Destiné à fournir des renseignements généraux sur les marchés et les titres et non à répondre à vos besoins spécifiques, le présent bulletin est le fruit du seul travail de l’auteur. Les opinions (y compris les recommandations, s’il y a lieu) exprimées dans le présent bulletin sont celles de l’auteur seulement et ne représentent pas nécessairement celles de Pratte Gestion de portefeuilles et ne constituent pas des activités de conseil en matière d’investissement en valeurs destinés à répondre à vos besoins spécifiques.

Les renseignements que contient le présent bulletin proviennent de sources considérées comme fiables, mais leur exactitude et leur exhaustivité ne peuvent être garanties et, en les fournissant, l’auteur et Pratte Gestion de portefeuilles n’assument aucune responsabilité. Ces renseignements étaient à jour à la date indiquée dans le présent bulletin, et ni l’auteur, ni Pratte Gestion de portefeuilles n’assument quelque obligation que ce soit en vue de les mettre à jour ou de signaler tout fait nouveau en ce qui a trait à ces renseignements. Le présent bulletin est destiné à la diffusion dans les territoires où l’auteur et Pratte gestion de portefeuilles sont inscrits en vue de pratiquer le commerce des valeurs mobilières. Toute distribution ou diffusion du présent bulletin dans un autre territoire est interdite. L’auteur, Pratte Gestion de portefeuilles ses sociétés affiliées et leurs administrateurs, dirigeants et employés respectifs, de même que les entreprises auxquelles ils sont associés peuvent, de temps à autre, détenir des titres dont il est fait mention dans le présent bulletin.

 
 
Blogue

Vous voulez devenir client?

CONTACTEZ-NOUS