Blogue

2 avril 2021

Un bon mois de mars pour les marchés

Par PRATTE

Marchés en bref

C’est sans direction que la séance de lundi a clôturée. Après avoir accumulé des gains de 160 points, le Dow a finalement terminé la journée avec des gains de 0,30 %. Le S&P 500 a fini la séance en baisse de 0,09 % alors que le NASDAQ perdait 0,6 %. Les marchés souffraient encore de la vente massive de la société d’investissement Archegos Capital d’un montant de plus de 20 milliards de dollars d’actions d’une poignée d’entreprises à Wall Street en une seule journée (voir texte ci-bas).

Les investisseurs s’attendaient lundi à une semaine plutôt volatile alors que la semaine sera écourtée par le congé de Pâques, ainsi qu’un rééquilibrage de fin de trimestre entre les fonds de pension et d’autres grands investisseurs.

Mardi, les marchés ont ouvert à la baisse, tiré vers le bas par la remontée des taux obligataires. Le Dow reculait de 0,19 %, le NASDAQ perdait 0,82 % et l’indice élargi S&P 500 cédait 0,42 %.

« Les investisseurs vendent de la dette publique avec les attentes persistantes de croissance économique et d’inflation », explique Patrick O’Hare de Briefing. « Ces attentes restent fortes malgré les inquiétudes sur la trajectoire du coronavirus aux États-Unis et les réajustements de fin de trimestre qui devraient profiter aux obligations. »

Le taux à 10 ans sur la dette américaine remontait à 1,7742 %, atteignant dans la nuit de lundi à mardi son plus haut sommet en 14 mois.

« La hausse des taux a deux facettes différentes : est-elle motivée par les craintes d’inflation ou par l’optimisme à l’égard de l’économie ? Et dernièrement, il a été davantage motivé par l’optimisme concernant l’économie », a déclaré Tom Hainlin, stratège en investissement mondial chez U.S. Bank Wealth Management.

Les trois principaux indices ont clôturé la séance en baisse lors d’une journée assez volatile pour les marchés, marquée par une nouvelle hausse des rendements obligataires et la montée du dollar américain. Les titres du secteur de la technologie ont encore une fois subi les effets de cette hausse ; Apple reculait de 1,23 %, Microsoft perdait 1,44 % tandis que Facebook cédait 0,97 %. Plusieurs actions qui avaient été affectées par la vente massive par la firme Archegos reprenaient du tonus mardi ; ViacomCBS (+3,55 %) et Discovery (+5,36 %) rebondissaient tandis que Morgan Stanley (+1,55 %) et Goldman Sachs (+1,93 %) remontaient après quelques séances difficiles.

« Les investisseurs ont débuté la séance en se demandant si le fiasco d’Archegos n’était qu’un événement ponctuel ou une contagion. La pression à la vente s’est intensifiée parce que les rendements obligataires ont atteint de nouveaux sommets pour l’année, battant à nouveau les valeurs technologiques », a déclaré Jim Paulsen, stratège en chef des investissements chez Leuthold Group.

« Cependant, les discussions entourant un autre projet de loi de relance à venir et une montée de la confiance des consommateurs ont rappelé aux investisseurs que l’économie mondiale connaît une reprise économique incroyablement forte, donnant aujourd’hui aux actions cycliques, aux actions à petite capitalisation et à la plupart des marchés internationaux un rebond », a ajouté Paulsen.

Un retour à la hausse des titres du secteur de la technologie a redonné de la vigueur aux marchés mercredi ; le Dow gagnait 80 points à l’ouverture, le NASDAQ avançait de 1 % et le S&P de 0,4 %. Les investisseurs attendaient le plan du gouvernement Biden sur les infrastructures qui pourrait avoir un impact énorme sur la croissance économique aux États-Unis.

La remontée des valeurs technologiques a permis à Wall Street de clôturer le mois de mars et le dernier mois du trimestre à la hausse. Le S&P 500 a terminé la séance en hausse de 0,4 %, le NASDAQ a bondi de 1,5 % soutenu par les titres d’Apple, Microsoft et Facebook ayant tous gagné au moins 1,6 % alors que Tesla a bondi de plus de 5 %. Toutefois, le Dow a terminé la séance en baisse de 85,41 points.

« La technologie avait souffert de mouvements de vente ces derniers jours, il est donc logique que ses grands noms remontent aujourd’hui », indique Chris Low de FHN Financial.

« Il s’agissait également de la fin du trimestre aujourd’hui », rappelle l’expert. « Des secteurs qui se sont bien portés ces derniers mois comme l’énergie et les banques ont baissé, tandis que les technologies de l’information ou les biens de consommation non essentiels sont montées. C’est sans doute en raison d’un réajustement. »

Le Dow Jones et le S&P 500 ont grimpé respectivement de 6,6 % et 4,3 % en mars, enregistrant leur meilleur mois depuis novembre et leur quatrième mois positif sur cinq. Pour le trimestre, le Dow Jones a accumulé des gains de 7,8 % et de 5,8 % pour le S&P 500 soit leur quatrième trimestre positif consécutif. Le NASDAQ n’a malheureusement pas été en mesure d’enregistrer d’aussi bons gains alors que les valeurs technologiques ont connu des mois difficiles. Pour le mois de mars, l’indice de référence très technologique a gagné 0,4 % alors que pour le trimestre, il a enregistré des gains de 8 %.

 Wall Street a ouvert en force jeudi, le S&P 500 enregistrant un nouveau sommet à 4000 points alors que le Dow avançait de 95 points et le NASDAQ de 1,5 %.

La hausse est survenue après le dévoilement du plan de plusieurs milliards de dollars proposé par l’administration Biden. Le plan comprend des dépenses pour les routes et les ponts, ainsi que pour la modernisation des systèmes d’énergie verte et d’eau. Les marchés sont encouragés par une autre intervention du gouvernement dans l’économie américaine permettant ainsi une relance solide après la pandémie.

Archegos Capital

La vente massive d’actions de la firme d’investissement Archegos Capital, qui gère la fortune de l’homme d’affaires Bill Hwang, a frappé les marchés et les banques à travers le monde. Cette liquidation d’action totalisant plus de 20 milliards de dollars, attribuable à l’incapacité de la société d’investissement de supporter ses dettes, a causé bien des maux de tête aux investisseurs. Les titres de Discovery et ViacomCBS sont les deux plus grandes victimes de cette liquidation, alors que les deux actions ont perdu plus de 27 % vendredi passé.

De nombreuses banques ont également vu leur titre s’écrouler ; Credit Suisse s’est effondré de 13,83 %, la banque japonaise Nomura a clôturé la séance en chute de 16,33 % à Tokyo alors que la Deutsche Bank reculait de 3,01 %. Du côté de Wall Street, Morgan Stanley perdait 2,6 %, JPMorgan Chase 1,6 % et Goldman Sachs 1,4 %.

« Les investisseurs seront heureux de voir que la chute a jusqu’à présent été contenue – bien qu’il puisse y avoir d’autres transactions liées à Archegos qui doivent être dénouées », a déclaré Neil Wilson, analyste de marché en chef chez Markets.com, par courrier électronique. « Toutefois, les banques, telles que Nomura et Credit Suisse, subiront des pertes importantes. »

 

Blogue

Vous voulez devenir client?

CONTACTEZ-NOUS