Blogue

20 novembre 2020

Les marchés reculent face aux dernières restrictions

Par PRATTE

Marchés en bref

Wall Street a débuté la semaine à la hausse, en grande partie attribuable à l’annonce de la compagnie Moderna concernant leur nouveau vaccin qui aurait un taux d’efficacité de 94 %. C’est une nouvelle importante alors que la deuxième vague continue de frapper à travers le monde. Dernièrement, les marchés semblent carburer aux nouvelles entourant les traitements et les vaccins contre la COVID-19 alors que la semaine dernière les annonces de vaccins des compagnies Pfizer et BioNTec ont également fait bondir les indices.

Le Dow a terminé la journée avec des gains de 1,60 % et le S&P 500 avançait de 1,16 %, atteignant tous deux de nouveaux sommets, alors que le NASDAQ gagnait 0,80 %. Les actions provenant des secteurs les plus touchés par la pandémie ont également profité de l’annonce entourant la création d’un nouveau vaccin. Par exemple, la compagnie aérienne United Airlines a accumulé des gains de 5,16 %, le croisiériste Carnival a bondi de 9,74 % alors que le groupe d’hôtels et de casinos MGM Resorts International avançait de 2,36 %. Le titre de Moderna a quant à lui terminé la séance avec des gains de 10 %.

Toutefois, les actions de compagnies ayant grandement profité de la fermeture de l’économie ont toutes reculé lundi. Netflix a terminé la séance en baisse de 0,8 % et Zoom, grand gagnant de la pandémie, reculait de 1,19 %.

Wall Street a ouvert en baisse mardi, prenant une pause au lendemain d’une séance record. Le Dow reculait de 353 points, ou 1,2 %, le S&P 500 perdait 0,8 % alors que le NASDAQ cédait 0,2 %. Les actions de plusieurs grands magasins pharmaceutiques se sont retrouvées dans le rouge à l’ouverture après qu’Amazon ait lancé son nouveau service appelé Amazon Pharmacy. Celui-ci permettra entre autres aux abonnés de Prime d’avoir accès à la livraison gratuite de leur médicament à domicile. Le titre de Walgreens reculait de 8,7 %, CVS perdait 7,5 % tandis que le titre d’Amazon gagnait 1 %. L’action de Tesla gagnait 11 % à l’ouverture après avoir annoncé que la compagnie allait intégrer le S&P 500 le 21 décembre prochain.  

Les trois principaux indices ont terminé la séance en baisse, entrainés par les baisses de Home Depot (-2,5 %), Walmart (-2 %), CVS (-8,6 %) et Walgreen (-9,6 %). En revanche, le titre de Tesla a encore une fois fait bonne figure avec des gains de 8,21 %.

Mercredi, l’annonce des dernières données de Pfizer concernant son vaccin a grandement appuyé les indices à l’ouverture des marchés. Selon les derniers résultats complets de leur essai clinique à grande échelle, l’efficacité du vaccin développé par les sociétés Pfizer/BioNTech, qui servira à limiter la propagation du virus, serait de 95 %. Le Dow a ouvert en hausse de 70 points, le S&P 500 a ouvert sans direction et le NASDAQ gagnait 0,1 %. Le titre de Boeing augmentait de plus de 4 % après l’annonce des États-Unis qu’ils autoriseraient le 737 MAX à voler de nouveau, près de deux ans après son immobilisation au sol à la suite de deux accidents ayant causé plus de 346 morts.

Les trois principaux indices ont toutefois clôturé la séance en baisse ; le Dow et le S&P 500 reculaient de 1,16 % alors que le NASDAQ perdait 0,82 %. En fin de matinée, l’annonce entourant la fermeture des écoles publiques à New York a fait chuter le marché. « Pas mal au même moment où (les fermetures des écoles) ont été annoncées, le marché a commencé à baisser, puisque cela a manifestement laissé croire aux personnes que si ces fermetures surviennent, peut-être que d’autres suivront », a affirmé Michael Currie, vice-président et conseiller en investissements chez Gestion de patrimoine TD. « Et évidemment, cela est assez mauvais pour l’activité économique ». 

Wall Street a ouvert en baisse jeudi, alors que le vent d’optimisme du début de semaine s’est dissipé, faisant place aux craintes entourant la deuxième vague de cas qui continue d’augmenter mondialement.

Selon un rapport publié jeudi, le FMI mentionne que malgré les progrès entourant un possible vaccin, les prix élevés des actifs indiquent une déconnexion de l’économie réelle et une menace potentielle pour la stabilité financière.

« Alors que l’activité économique mondiale a repris depuis juin, il y a des signes que la reprise pourrait perdre de son élan, et la crise est susceptible de laisser des cicatrices profondes et inégales », ont déclaré des responsables du FMI basé à Washington. « L’incertitude et les risques sont exceptionnellement élevés. »

Les trois principaux indices ont terminé la séance en légère hausse jeudi alors que les investisseurs se sont rués vers les titres technologiques. Le Dow a terminé la séance avec des gains de 44 points après avoir chuté de plus de 200 points en milieu de journée. Le NASDAQ gagnait 0,9 % et le S&P 500 avançait de 0,4 %. Les titres technologiques ont également connu une bonne séance ; Netflix a clôturé avec des gains de 0,6 %, Amazon de 0,4 %, Apple de 0,5 % et Facebook de 0,4 %.

Wall Street a ouvert en baisse vendredi alors que le nombre de cas de coronavirus continuait d’augmenter aux États-Unis faisant craindre une reprise économique rapide.

« La volatilité de cette semaine a été majoritairement attribuée à l’augmentation des cas de coronavirus aux États-Unis et la fermeture des écoles à New York. De plus, le désaccord entre le département du Trésor et la Réserve fédérale sur la poursuite du financement de certains des programmes d’urgence mis en œuvre pendant la pandémie s’est également ajouté aux craintes des investisseurs » ajoute notre Président et gestionnaire de portefeuilles Philippe Pratte.

Revenu trimestriel

Mardi, Walmart a déposé des résultats trimestriels à la hausse, bénéficiant grandement de la pandémie. L’entreprise a enregistré un bond de 79 % de revenu provenant de sa plateforme internet tandis que son chiffre d’affaires a progressé de 5,2 % pour s’élever à 134,7 milliards de dollars entre juillet et octobre. Walmart a embauché plus d’un demi-million de nouveaux employés cette année.

« Nous sommes convaincus que la plupart des changements de comportement persisteront au-delà de la pandémie alors que la performance de nos magasins combinée à notre capacité numérique émergente sera une formule gagnante », a-t-il déclaré aux investisseurs lors d’un appel de résultats. « Les clients voudront être servis de différentes manières et nous sommes positionnés pour leur faire économiser de l’argent, leur proposer la variété de produits qu’ils recherchent et leur offrir l’expérience qu’ils recherchent. »

Le groupe technologique américain Nvidia, avec une capitalisation boursière de plus de 330 milliards de dollars, a dévoilé mercredi des résultats trimestriels meilleurs qu’anticipés. La société a enregistré une hausse de 49 % de son bénéfice net et ses revenus ont bondi de 57 % à 4,73 milliards de dollars, dépassant les attentes des analystes qui s’attendaient à un chiffre de 4,41 milliards de dollars. Le secteur informatique et réseau a augmenté de 146 % par rapport à l’année dernière, atteignant un total de 1,94 milliard de dollars. L’entreprise a également profité du confinement pour accroitre ses activités liées au secteur des jeux vidéo. Le chiffre d’affaires de cette division a enregistré des gains de 37 % sur un an, pour atteindre 2,3 milliards de dollars lors du troisième trimestre. Toutefois, la compagnie a mentionné que ses ventes de puces de centre de données diminueraient légèrement au cours du trimestre en cours, faisant ainsi chuter son chiffre d’affaires. Cette nouvelle a déçu les investisseurs, causant ainsi une chute de 0,9 %. L’action de Nvidia a accumulé des gains de 128 % depuis le début de l’année.

 

Pratte Gestion de portefeuille est une firme inscrite auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) ainsi que de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO).

Destiné à fournir des renseignements généraux sur les marchés et les titres et non à répondre à vos besoins spécifiques, le présent bulletin est le fruit du seul travail de l’auteur. Les opinions (y compris les recommandations, s’il y a lieu) exprimées dans le présent bulletin sont celles de l’auteur seulement et ne représentent pas nécessairement celles de Pratte Gestion de portefeuilles et ne constituent pas des activités de conseil en matière d’investissement en valeurs destinés à répondre à vos besoins spécifiques.

Les renseignements que contient le présent bulletin proviennent de sources considérées comme fiables, mais leur exactitude et leur exhaustivité ne peuvent être garanties et, en les fournissant, l’auteur et Pratte Gestion de portefeuilles n’assument aucune responsabilité. Ces renseignements étaient à jour à la date indiquée dans le présent bulletin, et ni l’auteur, ni Pratte Gestion de portefeuilles n’assument quelque obligation que ce soit en vue de les mettre à jour ou de signaler tout fait nouveau en ce qui a trait à ces renseignements. Le présent bulletin est destiné à la diffusion dans les territoires où l’auteur et Pratte gestion de portefeuilles sont inscrits en vue de pratiquer le commerce des valeurs mobilières. Toute distribution ou diffusion du présent bulletin dans un autre territoire est interdite. L’auteur, Pratte Gestion de portefeuilles ses sociétés affiliées et leurs administrateurs, dirigeants et employés respectifs, de même que les entreprises auxquelles ils sont associés peuvent, de temps à autre, détenir des titres dont il est fait mention dans le présent bulletin.

 
 

 

Blogue

Vous voulez devenir client?

CONTACTEZ-NOUS