Blogue

6 septembre 2019

Les tensions commerciales alimentent les marchés

Par PRATTE

Blogue 9 fev FR

 

Septembre est arrivé, les vacances sont terminées et c’est avec un grand plaisir que nous reprenons l’écriture de notre blogue. Nous voici donc de retour plus en forme que jamais ! Quel bel été nous avons eus et nous espérons que vous avez pu en profiter pleinement.

Le mois d’août s’est terminé sur une mauvaise note pour les marchés financiers mondiaux qui ont tous clôturé la dernière séance du mois en baisse. Les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis ont alimenté les nouvelles tout au long de la période estivale faisant, par ricochet, frissonner les marchés. Voici donc ce qui s’est passé sur les marchés cette semaine.

Marchés en bref

Les marchés américains étaient fermés lundi pour souligner le « Labour Day ». Les trois principaux indices américains ont ouvert la première séance du mois de septembre à la baisse, affectés par les dernières nouvelles entourant la guerre commerciale. Le Dow a ouvert en baisse de 270 points, le NASDAQ perdait 0,8 % tandis que le S&P 500 reculait de 0,7 %. Les États-Unis ont annoncé dimanche qu’ils allaient imposer 15 % de tarifs douaniers sur plusieurs produits chinois. La Chine a répliqué avec de nouveaux tarifs faisant ainsi escalader les tensions. Nvidia perdait 2,1 % alors que Boeing, Apple et Caterpillar s’affaiblissaient de 1 %. Ce fut sans contredit une journée difficile pour Wall Street qui a clôturé la séance de mardi en baisse.

Retour à la hausse mercredi pour Wall Street, qui a réussi à gagner quelques points grâce à un vent d’optimisme face aux différents conflits géopolitiques tels que le Brexit et la crise politique à Hong Kong. Lyft avançait de 0,9 % et Uber gagnait 2,2 % à l’ouverture alors que Starbucks chutait de 3,3 %. Les marchés ont poursuivi leur bonne performance tout au long de la séance, terminant la journée à la hausse. « Depuis le début de l’été, la principale crainte des marchés était que la situation à Hong Kong ne dégénère politiquement avec une intervention musclée de la Chine », a noté Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services. Selon ce dernier, « on a supprimé un gros souci d’un coup. Rien n’est résolu, mais au moins il semble qu’on ne va pas vers le pire. » De même pour le Brexit, alors qu’un accord semble se dessiner.

Cette bonne performance s’est poursuivie jeudi à l’ouverture des marchés après l’annonce que la Chine et les États-Unis ont convenu de se rencontrer en octobre. Le Dow gagnait 400 points, soutenus par les titres de Boeing (+1,4 %) et Caterpillar (+3 %). Le NASDAQ avançait de 1,3 % et le S&P 500 était, quant à lui, en hausse de 1,1 %. Les trois principaux indices ont terminé la journée en hausse, les investisseurs étant stimulés par plusieurs indicateurs économiques jugés encourageants. Vendredi, Wall Street a ouvert en ordre dispersé à l’annonce de données sur l’emploi moins bon que prévu.

Les marchés canadiens étaient également fermés lundi à l’occasion de la Fête du Travail. Comme du côté américain, Le TSX a débuté la séance de mardi avec une chute de 0,20 % pour finalement terminer la journée en baisse de 42 points. Le secteur de l’énergie s’est affaibli mardi, entrainé par les prix du pétrole. Toutefois, le secteur de la santé a fait bonne figure, grâce entre autres au titre de Canopy Growth qui gagnait 5,6 % à la fermeture. Le TSX a ouvert en hausse de 5,6 % mercredi, aidés par un regain de l’or noir, donnant ainsi de la vigueur au secteur de l’énergie. L’indice torontois a réussi à garder son rythme et a clôturé en hausse de 49 points alors que dix de ses onze secteurs étaient positifs. Le TSX a ouvert avec vigueur jeudi accumulant 148 points à l’ouverture, grâce aux fortes progressions enregistrées dans les secteurs de l’énergie, des industries et des services financiers. La bourse de Toronto a réussi à se maintenir et a fermé la séance à son plus haut niveau en six semaines à moins de 100 points de son sommet historique. Cette bonne performance s’est dissipée à l’ouverture des marchés vendredi, alors que le TSX a ouvert en baisse de 0,27 %.

La guerre commerciale

Les négociations entourant la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis se sont poursuivies tout au long de l’été, créant plusieurs maux de tête aux investisseurs. Les dernières semaines ont été plutôt mouvementées alors que les deux puissances se sont imposées à tour de rôle de nouveaux tarifs, faisant escalader les tensions. À coup de « tweets » et de déclarations provocantes, le président américain Donald Trump persiste à vouloir dominer le conflit économique. Les deux pays ont continué les représailles malgré la trêve annoncée à la fin juin. Le 23 août dernier, la Chine a dévoilé de nouveaux tarifs portant sur 75 milliards de dollars de produits américains et sur les voitures. Puis dimanche, le gouvernement américain a annoncé qu’il commencera à prélever 15 % de droits de douane sur 150 milliards de dollars de biens d’importation chinoise.

La Chine a annoncé lundi avoir déposé une plainte auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), face aux derniers tarifs dévoilés par les États-Unis. « La Chine est très mécontente et résolument opposée à cela. Conformément aux règles de l’OMC, elle protégera fermement ses droits et intérêts légitimes », a souligné le ministère chinois du Commerce. La guerre commerciale perdure depuis plus d’un an occasionnant l’imposition mutuelle de droits de douane punitifs sur plus de 360 milliards de dollars d’échanges annuels. Jeudi, les deux superpuissances ont annoncé s’être entendues sur une rencontre en octobre prochain créant un vent d’optimisme entourant la possible résolution du conflit.

Banque du Canada

La Banque du Canada a annoncé mercredi le maintien de son taux d’intérêt à 1,75 %. Le Canada a enregistré une accélération de 3,7 % de la croissance du PIB au deuxième trimestre. Cette augmentation « a dépassé les attentes » toutefois la Banque « s’attend à ce que l’activité économique ralentisse pendant la deuxième moitié de l’année ». L’institution a cependant noté que la montée des tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis « pèse plus lourdement sur le rythme de l’économie mondiale ». « Comme le conflit commercial entre les États-Unis et la Chine s’est intensifié, les échanges mondiaux se sont contractés et les investissements des entreprises ont faibli », a également affirmé l’institution bancaire.

La Banque du Canada a également avancé que « les investissements des entreprises se sont fortement contractés après un premier trimestre vigoureux, étant donné l’incertitude accrue entourant les échanges commerciaux ». C’est pour l’ensemble de ces raisons que la Banque estime que « dans ce contexte, le degré de détente monétaire en place demeure approprié ». La dernière hausse du taux directeur remonte à octobre 2018 et la prochaine réunion aura lieu le 30 octobre prochain. La Banque mentionne que, malgré une vigueur économique en début d’année, cette dernière était temporaire et que l’activité économique ralentira probablement dans la seconde moitié de 2019.

Facebook

Le géant des réseaux sociaux a annoncé jeudi le lancement officiel aux États-Unis de son nouveau service de rencontres « Facebook Dating ». La compagnie a déclaré que ce nouveau service donnerait aux gens la possibilité de « commencer des relations significatives » par le biais d’éléments communs, tels que des intérêts, des événements et des groupes. Les utilisateurs d’Instagram pourront également intégrer leurs publications directement dans leur profil. « Facebook Dating » permettra aussi aux utilisateurs d’ajouter des abonnés Instagram à une liste surnommée « Secret Crush ». De plus, ils auront la possibilité d’ajouter des histoires Facebook et Instagram à un profil de rencontre.

Facebook a également souligné que son service sera sécuritaire. « Les utilisateurs peuvent signaler et bloquer d’autres utilisateurs, et ils ne sont pas autorisés à envoyer de photos, de liens, de paiements ou de vidéos dans des messages. Les utilisateurs peuvent également partager les détails d’une date à venir ou d’un lieu en direct avec une personne de confiance sur Facebook Messenger s’ils le souhaitent. » Le titre de Match, soit le concurrent direct de Facebook Dating, reculait de 4 % jeudi suivant l’annonce. Pour sa part, le titre de Facebook gagnait 2 % à la fin de la séance jeudi.

 

 

 

Pratte Gestion de portefeuille est une firme inscrite auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) ainsi que de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO).
Destiné à fournir des renseignements généraux sur les marchés et les titres et non à répondre à vos besoins spécifiques, le présent bulletin est le fruit du seul travail de l’auteur. Les opinions (y compris les recommandations, s’il y a lieu) exprimées dans le présent bulletin sont celles de l’auteur seulement et ne représentent pas nécessairement celles de Pratte Gestion de portefeuilles et ne constituent pas des activités de conseil en matière d’investissement en valeurs destinés à répondre à vos besoins spécifiques.
Les renseignements que contient le présent bulletin proviennent de sources considérées comme fiables, mais leur exactitude et leur exhaustivité ne peuvent être garanties et, en les fournissant, l’auteur et Pratte Gestion de portefeuilles n’assument aucune responsabilité. Ces renseignements étaient à jour à la date indiquée dans le présent bulletin, et ni l’auteur, ni Pratte Gestion de portefeuilles n’assument quelque obligation que ce soit en vue de les mettre à jour ou de signaler tout fait nouveau en ce qui a trait à ces renseignements. Le présent bulletin est destiné à la diffusion dans les territoires où l’auteur et Pratte gestion de portefeuilles sont inscrits en vue de pratiquer le commerce des valeurs mobilières. Toute distribution ou diffusion du présent bulletin dans un autre territoire est interdite. L’auteur, Pratte Gestion de portefeuilles ses sociétés affiliées et leurs administrateurs, dirigeants et employés respectifs, de même que les entreprises auxquelles ils sont associés peuvent, de temps à autre, détenir des titres dont il est fait mention dans le présent bulletin.
Blogue

Vous voulez devenir client?

CONTACTEZ-NOUS