Blogue

26 avril 2019

Twitter épate, Boeing subit

Par PRATTE

 

Blogue 10 fev FR

 

Twitter épate, Boeing subit

C’était une des semaines les plus importantes de la saison des dépôts des bénéfices. Ainsi, les investisseurs surveillaient de près les chiffres d’affaires des grandes compagnies américaines. Twitter a obtenu une bonne performance au dernier trimestre, faisant bondir le titre, tandis que Facebook et Microsoft ont donné un élan au NASDAQ jeudi après de bons résultats. Voici donc ce qui s’est passé sur les marchés cette semaine.

Marchés en bref

Retour difficile lundi pour les marchés qui ont clôturé la journée sans direction à la suite du long weekend de Pâques. Le Dow a terminé en baisse de 0,18 % pour finir la journée à 26 511,05 points, l’indice NASDAQ gagnait 0,22 % pour clôturer à 8015,27 points et l’indice élargi S&P 500 a cédé 0,1 % pour clore à 2907,97 points. Pour sa part, le secteur de l’énergie a connu une bonne performance, avec en tête les titres de Chevron (+1,65 %) et d’ExxonMobil (+2,19 %), qui ont profité de la hausse des cours du pétrole. Les investisseurs se préparaient également à affronter une des semaines les plus chargées de la saison, soit la publication des résultats d’entreprises.

Mardi fut une journée exceptionnelle pour les marchés boursiers alors que les indices ont atteint de nouveaux records de séance. L’indice S&P 500 a terminé la journée en hausse de 0,88 %, avec des gains de 17 % depuis le début de l’année et près de 25 % depuis le 24 décembre. Le NASDAQ gagnait 1,32 % en hausse de 22 % depuis le début de l’année et de 31 % depuis le 24 décembre. « On est un peu plus avancé dans la saison des résultats et on avait affaire aujourd’hui à des grands noms » comme le géant des boissons Coca-Cola (+ 1,7 %), le conglomérat industriel United Technology (+2,3 %) ou le spécialiste des avions de défense Lockheed Martin (+5,7 %), remarque Kate Warne, stratégiste pour la société d’investissement Edward Jones.

Mercredi, les marchés ont ouvert à la baisse après avoir atteint de nouveaux sommets la veille. Le Dow reculait de 0,14 %, le NASDAQ perdait 0,14 % et le S&P 500 cédait 0,13 %. Les analystes attendaient impatiemment la publication des résultats trimestriels de Microsoft et de Facebook à la clôture des marchés. Jeudi, les trois principaux indices ont commencé la journée en ordre dispersé. Le Dow glissait de 250 points, entrainé par la publication de résultats trimestriels à la baisse de 3M qui a vu son titre plonger de 10 %. Le S&P 500 a également ouvert en baisse tandis que le NASDAQ, stimulé par de bons résultats trimestriels provenant de Facebook (+8 %) et de Microsoft (+4 %), gagnait 0,3 % à l’ouverture. Vendredi, les trois principaux indices reculaient à l’ouverture des marchés alors que les investisseurs digéraient les derniers résultats trimestriels de plusieurs entreprises.

Après avoir atteint un niveau record la semaine dernière, l’indice canadien TSX a reculé de 35,53 points lundi pour terminer la séance avec 16 577,28 points, et ce, malgré une hausse des cours du pétrole. Le secteur de l’énergie a poursuivi sa bonne performance mardi, permettant à l’indice torontois de clôturer la journée en hausse de 92 points, atteignant son plus haut sommet. « Les bénéfices dépassent les attentes et je pense donc que cela crée un peu de confiance. Cela fait donc partie de la situation », a déclaré Dominique Barker, gestionnaire de portefeuille chez Gestion d’actifs CIBC. La révision à la baisse des prévisions économiques de la Banque du Canada a fait reculer le TSX mercredi. Celui-ci a clôturé la journée en baisse de 82,88 points. L’indice torontois a poursuivi sa tendance baissière jeudi à l’ouverture, entrainé par l’annonce de Bombardier annonçant une réduction de ses prévisions financières pour l’année 2019. La tendance baissière s’est maintenue en ouverture de séance vendredi, attribuable aux titres du secteur de l’énergie.

Twitter

La société a publié mardi de solides résultats trimestriels. En effet, cette dernière a enregistré une hausse de 11,6 % de son nombre d’usagers quotidiens monétisables (mDAU) de 134 millions, contre 120 millions l’an dernier à la même période. Twitter a dévoilé un chiffre d’affaires de 787 millions de dollars, surpassant les attentes des analystes qui étaient de 775 millions de dollars. La compagnie a également dévoilé des bénéfices à 191 millions de dollars contre 61 millions l’an dernier à la même période.

Le réseau social continue de lutter contre les faux comptes et les abus. « Nous avons adopté une approche plus proactive dans la réduction des abus », a affirmé le PDG du groupe Jack Dorsey, estimant lors d’une conférence téléphonique qu’il s’agissait de la « priorité » de l’entreprise. Le titre a bondi de 15,6 % mardi à la suite de la nouvelle, en hausse d’environ 40 % depuis le début de l’année.

Boeing

Boeing a dévoilé mercredi des résultats décevants. La compagnie a observé une baisse de 13,2 % de ses bénéfices au premier trimestre ainsi qu’une baisse de 21 % de ses profits. Cette dernière a également annoncé une pause dans ses rachats d’actions et annule ses prévisions financières pour l’année 2019. La société compte plutôt se concentrer sur les problèmes relatifs à son avion 737 Max, dont le logiciel est suspecté dans deux écrasements ayant fait plus de 340 morts.

« Les précédentes prévisions financières pour 2019 ne reflètent pas l’impact du 737 MAX », explique le constructeur aéronautique. « En raison de l’incertitude sur le calendrier et les conditions entourant le retour en service de la flotte des 737 Max, de nouvelles prévisions seront données à une date ultérieure », a-t-il ajouté. Le titre était en hausse de 1 % en début de séance mercredi mais a finalement terminé la journée en baisse de 0.64 %.

Facebook

Malgré le fait que la société a été affectée par de nombreuses controverses, elle a tout de même publié de résultats trimestriels satisfaisants, accumulant même de nouveaux usagers. Facebook a engrangé 2,43 milliards de dollars de bénéfice net, mais a toutefois révélé avoir déposé dans ses comptes trois milliards de dollars en prévision d’une probable amende de l’agence fédérale de régulation du commerce.

Facebook a dévoilé un chiffre d’affaires de 15,1 milliards, une hausse de 26 %, tout de même en dessus des attentes des analystes. Le nombre d’utilisateurs mensuels actifs a augmenté de 8 %, des chiffres qui démontrent une croissance à la baisse qui devrait perdurer. Effectivement, au même trimestre l’an dernier, son chiffre d’affaires avait augmenté de 49 % tandis que son nombre d’usagers mensuels était en hausse de 13 %. À la suite du dévoilement de ses résultats, le titre augmentait de 7,6 % mercredi vers 23H00 pour finalement clôturer en hausse de 5,98 % jeudi.

Microsoft

La compagnie a déposé des résultats trimestriels au-dessus des attentes des analystes, aidée par les ventes de son service de stockage dématérialisé Azure ainsi que par une augmentation des abonnements à sa suite logicielle Office. Les revenus d’Azure ont bondi de 73 % et la compagnie a réussi jeudi à dépasser le cap des 1000 milliards de dollars de valeur boursière à Wall Street. Il s’agit de la troisième compagnie à atteindre ce cap symbolique après Amazon et Apple. Microsoft a vu son chiffre d’affaires grimper de 14 % faisant ainsi bondir son titre de 4 % jeudi. Le titre de la compagnie est en hausse de 34 % depuis la dernière année.

 

 

 

Pratte Gestion de portefeuille est une firme inscrite auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) ainsi que de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO).
Destiné à fournir des renseignements généraux sur les marchés et les titres et non à répondre à vos besoins spécifiques, le présent bulletin est le fruit du seul travail de l’auteur. Les opinions (y compris les recommandations, s’il y a lieu) exprimées dans le présent bulletin sont celles de l’auteur seulement et ne représentent pas nécessairement celles de Pratte Gestion de portefeuilles et ne constituent pas des activités de conseil en matière d’investissement en valeurs destinés à répondre à vos besoins spécifiques.
Les renseignements que contient le présent bulletin proviennent de sources considérées comme fiables, mais leur exactitude et leur exhaustivité ne peuvent être garanties et, en les fournissant, l’auteur et Pratte Gestion de portefeuilles n’assument aucune responsabilité. Ces renseignements étaient à jour à la date indiquée dans le présent bulletin, et ni l’auteur, ni Pratte Gestion de portefeuilles n’assument quelque obligation que ce soit en vue de les mettre à jour ou de signaler tout fait nouveau en ce qui a trait à ces renseignements. Le présent bulletin est destiné à la diffusion dans les territoires où l’auteur et Pratte gestion de portefeuilles sont inscrits en vue de pratiquer le commerce des valeurs mobilières. Toute distribution ou diffusion du présent bulletin dans un autre territoire est interdite. L’auteur, Pratte Gestion de portefeuilles ses sociétés affiliées et leurs administrateurs, dirigeants et employés respectifs, de même que les entreprises auxquelles ils sont associés peuvent, de temps à autre, détenir des titres dont il est fait mention dans le présent bulletin.
Blogue

Vous voulez devenir client?

CONTACTEZ-NOUS