Blogue

1 mars 2019

Les résultats trimestriels des banques canadiennes

Par PRATTE

1

Les banques canadiennes ont dévoilé leurs résultats trimestriels cette semaine après un quart haut en volatilité qui a grandement affecté leurs performances. Le titre de General Electric a bondi cette semaine après l’annonce de la vente de ses activités de sa division biopharma dans l’objectif de réduire sa dette. Finalement, Statistique Canada a dévoilé les données économiques du mois de janvier au Canada. Voici donc ce qui s’est passé sur les marchés cette semaine.

N.B. Veuillez prendre note que le blogue prendra relâche la semaine prochaine.

Marchés en bref

Wall Street a ouvert en légère hausse lundi, à seulement cinq jours de la date butoir de l’entente entre la Chine et les États-Unis. « Le vent d’optimisme se poursuit après plusieurs semaines de forte progression », ont signalé les analystes de Charles Schwab. Le titre de Netflix avançait de 1,36 % après que son film « Roma » ait remporté trois prix aux Oscars dimanche. General Electric gagnait 8,70 % alors que Boeing et Caterpillar étaient, quant à eux, en hausse de 1,11 % et 1,23 %. Wall Street a débuté la journée de mardi en baisse alors que les investisseurs attendaient les commentaires du président de la Fed et l’indicateur sur la confiance des consommateurs. « Les marchés sont anxieux et attendent de voir si la confiance a repris des forces avec la hausse des marchés financiers », a indiqué Patrick O’Hare de Briefing.

Mercredi, les trois principaux indices américains ont ouvert en baisse alors que la montée des tensions entre l’Inde et le Pakistan perturbe les marchés. Aux États-Unis, les investisseurs attendaient prudemment la deuxième journée de l’audition de Jerome Powell, le patron de la Banque centrale américaine (Fed), devant les parlementaires. Ainsi, M. Powell a déclaré mardi que l’inflation allait ralentir quelque temps dans le pays, et qu’il était donc « le bon moment » pour la Fed « d’être patiente et d’attendre de voir » avant d’agir à nouveau sur les taux d’intérêt. Le témoignage très attendu de l’ex-avocat de Donald Trump, Michael Cohen, devrait également venir s’ajouter aux précautions des investisseurs. Jeudi, les marchés ont ouvert sans direction malgré l’annonce de solides données économiques aux États-Unis qui ont été contrebalancés par les pourparlers entre Donald Trump et Kim Jong Un. Retour à la hausse vendredi pour les marchés, le Dow gagnait 0,43 %, le Nasdaq progressait de 0,47 % et le S&P 500 avançait de 0,52 %. Le titre de Gap bondissait de 17,40 % à la suite de  l’annonce d’une vaste restructuration tandis que Tesla perdait 8,64 %.

Lundi, le TSX a lui aussi profité du vent d’optimisme entourant un possible accord entre la Chine et les États-Unis. En effet, ce dernier a commencé la journée de lundi avec une hausse de 0,27 %. Le titre d’Enerflex Ltd gagnait 5,4 %, toutefois le titre de Cronos Group perdait 6 %. Le TSX a ouvert en hausse mardi grâce à des gains des titres du secteur de l’énergie. Mercredi, la bourse canadienne gagnait 10,88 points en ouverture de séance, Cronos Group augmentait de 6,7 %, Baytex Energy Corp avançait de 6,6 % et Aurora Cannabis était en hausse de 6,4 %. Le TSX a ouvert en baisse jeudi, entrainé par le secteur financier à la suite de résultats trimestriels décevants provenant des banques canadiennes. L’indice torontois a lui ouvert en hausse vendredi de 100,52 points grâce à une hausse du prix du pétrole.

Les résultats trimestriels des banques canadiennes

Les banques canadiennes ont dévoilé cette semaine leurs résultats trimestriels après un quart haut en volatilité affectant grandement leurs performances.

La Banque Royale, première banque en importance au pays, a déposé la semaine dernière ses résultats et a dévoilé un bénéfice net en hausse de 5 % comparativement à l’an dernier, et ce, même si la volatilité des marchés a nui à ses profits. La banque a également augmenté son dividende trimestriel de 0,04 $, une hausse de 4 % pour le porter à 1,02 $ par action.

La Banque Scotia, troisième plus grande banque au Canada, a, pour un troisième trimestre d’affilée, déposé des résultats en dessous des attentes. Son bénéfice net est en baisse de 5 % comparativement au quatrième trimestre et de 2 % par rapport à l’an dernier. Son bénéfice ajusté est passé de 1,87 $ par action l’an dernier à 1,75 $ par action cette année, alors que les analystes s’attendaient à un profit de 1,82 $ par action. Toutefois, la hausse de 6 % de son dividende est conforme aux attentes.

BMO Groupe financier a pour sa part dévoilé une hausse de 10 % de ses bénéfices. En effet, l’institution est passée de 1,54 milliard au premier trimestre comparativement à 1,4 milliard l’an dernier. Les revenus trimestriels de la banque ont augmenté, passant de 5,6 milliards l’an passé à 6,5 milliards cette année.

Pour sa part, la Banque Laurentienne a déposé ses résultats trimestriels mercredi, annonçant des profits en baisse de 32 %. Elle a également déclaré éliminer 350 postes au courant de la prochaine année, qui se traduit par 10 % de son effectif. Sa performance du premier trimestre est en dessous des attentes des analystes alors que son chiffre d’affaires a reculé de 9 %. Le chef de la direction, François Desjardins, a attribué ce recul à la volatilité ainsi que la mauvaise performance des marchés financiers dans les derniers mois ce qui a pesé sur les résultats du dernier trimestre.

La Banque TD a dévoilé jeudi une performance « stable » pour le dernier trimestre. Son résultat net s’est chiffré à 2,4 milliards comparativement à 2,35 milliards l’an dernier, tandis que ses produits trimestriels se sont élevés à 10 milliards alors qu’il était à 9,4 milliards un an plus tôt.

Finalement, la CIBC a publié ses résultats jeudi, annonçant une baisse de 11 % de son bénéfice au dernier trimestre. Son profit trimestriel a atteint 1,2 milliard alors qu’il avait atteint 1,3 milliard l’an dernier. L’institution estime que ses résultats ont été affectés par des éléments d’importance, qui ensemble, ont offert une performance négative de 0,41 $ par action.

General Electric

La compagnie fondée par Thomas Edison en 1889 a annoncé cette semaine avoir vendu ses activités de sa division biopharma dans l’objectif de réduire sa dette. C’est le groupe Danaher qui a acheté le département, une transaction évaluée à 21,4 milliards. Le groupe a du même coup repris une partie des retraites d’employés pour 400 millions. « C’est une étape importante », a salué M. Larry Culp, PDG de la compagnie. « C’est la preuve que nous mettons en application notre stratégie en prenant des mesures mûrement réfléchies pour réduire notre dette et améliorer nos comptes ».

Il est à noter que le nouveau PDG de GE, Larry Culp, a dirigé Danaher pendant plus d’une décennie. C’est un changement de stratégie de la part du nouveau PDG, qui avait déclaré l’an dernier vouloir introduire en bourse son département de la santé, GE Healthcare. Ce dernier permettra d’offrir une indépendance aux activités de ce secteur. Suivant l’annonce, le titre a bondi de 6,39 % lundi tandis que l’action de Danaher gagnait 8,5 %. La transaction devrait se finaliser au quatrième trimestre.

Économie canadienne

Statistique Canada a dévoilé les données économiques du mois de janvier au Canada. L’indice à la consommation (l’inflation) a augmenté de 1,4 % comparativement à l’an passé, en janvier, et est en baisse par rapport à la hausse de 2 % enregistrée en décembre, son niveau le plus bas depuis octobre 2017. Le prix de la majorité des éléments qui composent l’indice à la consommation est en hausse à l’exception des prix de l’énergie qui sont en baisse de 6,9 %. Les raffineries américaines ont beaucoup trop produit dans les dernières semaines, faisant augmenter l’offre alors que la demande demeure la même, avec pour conséquence la chute des prix.

Ainsi, à travers le pays, les Canadiens ont payé 14,2 % de moins pour l’essence. Les prix des légumes sont en hausse de 13,2 % dans la dernière année, les intérêts hypothécaires ont augmenté de 7,8 % tandis que les primes d’assurances automobiles sont en hausse de 5,3 %. Bref, ces données donneront l’espace nécessaire à la Banque du Canada pour prendre sa décision finale en matière de taux d’intérêt. « L’environnement d’inflation bénigne pourrait amener les décideurs à se demander si de nouvelles hausses de taux sont même nécessaires », a déclaré James Marple, économiste à la Banque TD, « ou si le cadre politique actuel est… parfaitement adapté ».

 

 

Pratte Gestion de portefeuille est une firme inscrite auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) ainsi que de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO).
Destiné à fournir des renseignements généraux sur les marchés et les titres et non à répondre à vos besoins spécifiques, le présent bulletin est le fruit du seul travail de l’auteur. Les opinions (y compris les recommandations, s’il y a lieu) exprimées dans le présent bulletin sont celles de l’auteur seulement et ne représentent pas nécessairement celles de Pratte Gestion de portefeuilles et ne constituent pas des activités de conseil en matière d’investissement en valeurs destinés à répondre à vos besoins spécifiques.
Les renseignements que contient le présent bulletin proviennent de sources considérées comme fiables, mais leur exactitude et leur exhaustivité ne peuvent être garanties et, en les fournissant, l’auteur et Pratte Gestion de portefeuilles n’assument aucune responsabilité. Ces renseignements étaient à jour à la date indiquée dans le présent bulletin, et ni l’auteur, ni Pratte Gestion de portefeuilles n’assument quelque obligation que ce soit en vue de les mettre à jour ou de signaler tout fait nouveau en ce qui a trait à ces renseignements. Le présent bulletin est destiné à la diffusion dans les territoires où l’auteur et Pratte gestion de portefeuilles sont inscrits en vue de pratiquer le commerce des valeurs mobilières. Toute distribution ou diffusion du présent bulletin dans un autre territoire est interdite. L’auteur, Pratte Gestion de portefeuilles ses sociétés affiliées et leurs administrateurs, dirigeants et employés respectifs, de même que les entreprises auxquelles ils sont associés peuvent, de temps à autre, détenir des titres dont il est fait mention dans le présent bulletin.

 

Blogue

Vous voulez devenir client?

CONTACTEZ-NOUS