Blogue

1 février 2019

La semaine des résultats trimestriels

Par PRATTE

21 avril FR

Cette semaine était une des plus importantes de la saison : les résultats trimestriels. En effet, les investisseurs attendaient impatiemment les chiffres d’affaires de plusieurs grandes sociétés. D’ici la fin de la semaine, c’est plus de 100 compagnies membres du S&P 500 qui auront dévoilé leurs résultats trimestriels.

Marchés en bref

Wall Street a démarré sa semaine à la baisse à la suite du dévoilement de résultats trimestriels moins solides que prévu pour le manufacturier américain Caterpillar. L’annonce d’importantes réductions dans les prévisions de revenus du fabricant de puces Nvidia (-17 %) a également joué un rôle dans cette dégringolade. Le Dow, quant à lui, perdait 350 points en ouverture de séance, entrainé par Caterpillar (-9 %), le S&P 500 perdait 1,6 % et le Nasdaq abandonnait 1,6 %. Les marchés américains ont ouvert en légère hausse mardi alors que les investisseurs attendaient avec impatience le dépôt des résultats trimestriels d’Apple. Le Dow gagnait un point, les gains réalisés par 3M et Caterpillar n’ont toutefois pas réussi à compenser les pertes de Verizon. De leur côté, Le Nasdaq et le S&P 500 ont ouvert la séance sans direction.

Bon départ mercredi pour les différentes bourses américaines. Les investisseurs se sont montrés enthousiastes à la suite de l’annonce des résultats trimestriels d’Apple (+4 %) et de Boeing (6,33 %). La performance de ces compagnies a d’ailleurs permis au Dow de gagner 275 points à l’ouverture. Parmi les autres bons résultats, notons que McDonald’s gagnait 2,67 %, Facebook avançait de 1,49 % à quelques heures du dépôt de ses résultats trimestriels tout comme Microsoft (+1,72 %) et Tesla (+0,64 %). Au lendemain d’une bonne séance, les trois principaux indices ont ouvert sans direction jeudi, mais devraient tout de même terminer le mois positif. Le titre de Microsoft était en baisse de 2 % et celui de Tesla abandonnait 4 % à la suite du dépôt de résultats trimestriels moins bons que prévu tandis que DowDuPont perdait 8,4 %.

Vendredi, Wall Street a ouvert sans direction malgré un solide rapport sur l’emploi aux États-Unis. Le Dow gagnait 81 points à l’ouverture, le S&P 500 en légère hausse de 0,2 % et le Nasdaq en baisse de 0,4 %. Amazon a également publié de bons résultats trimestriels jeudi, mais a tout de même averti les investisseurs d’une baisse de ses prévisions pour le prochain trimestre. Après un mois de décembre difficile, le mois de janvier a été bénéfique pour les trois principaux indices américains.

Du côté du secteur canadien, le TSX a ouvert positif lundi avec l’aide des titres de Cronos (+16 %), Iamgold (+10,1 %) et Alamos Gold (+6 %). Toutefois, le titre de SNC-Lavallin était en chute de 27,8 % à l’ouverture après avoir coupé ses prévisions de profits. Malgré cette mauvaise performance du titre, le TSX a terminé la journée avec des gains de 12,57 points. Mardi, le TSX a clôturé en hausse de 84,52 points en grande partie attribuable à des gains des prix du pétrole dû aux récentes sanctions des États-Unis contre la compagnie pétrolière nationale du Vénézuéla. Aidé par cette performance de l’or noir, l’indice torontois a ouvert en légère hausse mercredi et a connu un bon départ jeudi, aidé par des gains du secteur des métaux précieux et des sociétés d’énergie. La tendance haussière s’est poursuivie à l’ouverture vendredi, le TSX ouvrant en légère hausse grâce à des gains dans le secteur de l’énergie.

Nvidia.

Nvidia, l’un des plus grands fournisseurs mondiaux de processeurs et de cartes graphiques, a révisé à la baisse ses objectifs de revenus pour le quatrième trimestre 2018. La société a cité comme raison la « détérioration de la situation macroéconomique », en particulier en Chine. Nivida, qui perdait plus de 17 % à l’ouverture des marchés, a prévenu les investisseurs que la fin de l’explosion de la cryptomonnaie contribuait à l’excès de stocks de ses micropuces.

Cette chute a entraîné avec elle l’ensemble des sociétés des fabricants de pièces informatiques (chipmaker) ; Advanced Micro Devices perdait 7 %, Micron Technology abandonnait 3 %. Le titre de Nvidia a perdu plus de 34 % au cours des trois derniers mois. Cette dernière publiera ses résultats trimestriels le 14 février prochain.

 Apple

À quelques heures du dépôt de ses résultats trimestriels, l’action de la compagnie s’échangeait  30 % plus bas que son niveau record atteint en octobre dernier. Comme il était largement anticipé par les investisseurs, ses ventes d’iPhone sont à la baisse et la compagnie a connu un premier trimestre des fêtes en baisse depuis 2000. Apple <croit que cette mauvaise performance s’explique par la baisse de la demande provenant de la Chine. Cependant, la compagnie a déposé des résultats trimestriels meilleurs que prévu malgré des bénéfices en baisse de 20 milliards US et des revenus qui ont reculé de 5 % par rapport à l’année précédente.

Toutefois, ses revenus provenant de l’App Store, Apple musique et Apple Care ainsi que d’autres abonnements similaires sont en hausse de 19 %. Apple a perdu plus d’un tiers de sa valeur en moins de quatre mois et Tim Cook doit prouver aux investisseurs que l’entreprise est toujours prospère, un défi difficile alors que la situation économique globale n’aide pas. « Nos clients conservent leur vieux iPhone un peu plus longtemps qu’auparavant. Lorsque vous associez ces facteurs aux facteurs macroéconomiques, en particulier dans les marchés émergents, les revenus de l’iPhone ont baissé de 15 % par rapport à l’année dernière », a déclaré le PDG, Tim Cook. Suivant ce dépôt, le titre de la compagnie était en hausse de 6 % alors qu’à l’ouverture des marchés mercredi, l’action gagnait 4 %.

Boeing

Le constructeur a annoncé cette semaine des résultats records. Effectivement, ces derniers sont nettement supérieurs aux attentes des analystes. D’ailleurs, le dévoilement des résultats de Boeing a fait bondir les marchés mercredi. La compagnie a atteint des revenus annuels de plus de 100 milliards $ US pour une première fois, livrant plus de 806 avions commerciaux en 2018, une augmentation de 6 % depuis 2017. Pour 2019, Boeing estime livrer entre 895 et 905 avions. Au cours du dernier trimestre, elle a livré 238 avions, une hausse de 14 %, comparativement au même trimestre l’an dernier.

La compagnie a donc dévoilé des bénéfices nets de 3,24 milliards $ US ou 5,93 $ US au quatrième trimestre. Ses revenus trimestriels ont atteint 28,34 milliards, alors que les experts avaient estimé des recettes de 26,65 milliards $ US. Le titre de la compagnie est en hausse de 13 % depuis le début de l’année et a commencé la journée de mercredi en hausse de 6 %.

Facebook

Ce fut une année sous le signe de la controverse pour le géant des réseaux sociaux, ce qui a lourdement pesé sur l’action de la compagnie qui a perdu plus de 33 % depuis son dernier sommet en juillet dernier. Malgré une année 2018 périlleuse, la compagnie a déposé mercredi des résultats meilleurs qu’anticipés, révélant des bénéfices records tout en attirant de nouveaux utilisateurs. Le bénéfice de la compagnie est en hausse de 61 %, des chiffres importants pour Facebook qui tente de regagner la confiance des investisseurs.

« Nous avons fondamentalement changé la façon dont nous gérons l’entreprise pour nous concentrer sur des questions sociétales très importantes », a commenté le PDG Mark Zuckerberg, cité dans le communiqué. L’entreprise qui compte plus de 2,32 milliards d’utilisateurs a démontré lors du dernier trimestre que les controverses l’entourant n’avaient pas eu d’énorme impact sur son nombre d’usagers et sur ses revenus publicitaires. Le titre de la compagnie a terminé la séance de jeudi en hausse de 10,72 %.

 

Pratte Gestion de portefeuille est une firme inscrite auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) ainsi que de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO).
Destiné à fournir des renseignements généraux sur les marchés et les titres et non à répondre à vos besoins spécifiques, le présent bulletin est le fruit du seul travail de l’auteur. Les opinions (y compris les recommandations, s’il y a lieu) exprimées dans le présent bulletin sont celles de l’auteur seulement et ne représentent pas nécessairement celles de Pratte Gestion de portefeuilles et ne constituent pas des activités de conseil en matière d’investissement en valeurs destinés à répondre à vos besoins spécifiques.
Les renseignements que contient le présent bulletin proviennent de sources considérées comme fiables, mais leur exactitude et leur exhaustivité ne peuvent être garanties et, en les fournissant, l’auteur et Pratte Gestion de portefeuilles n’assument aucune responsabilité. Ces renseignements étaient à jour à la date indiquée dans le présent bulletin, et ni l’auteur, ni Pratte Gestion de portefeuilles n’assument quelque obligation que ce soit en vue de les mettre à jour ou de signaler tout fait nouveau en ce qui a trait à ces renseignements. Le présent bulletin est destiné à la diffusion dans les territoires où l’auteur et Pratte gestion de portefeuilles sont inscrits en vue de pratiquer le commerce des valeurs mobilières. Toute distribution ou diffusion du présent bulletin dans un autre territoire est interdite. L’auteur, Pratte Gestion de portefeuilles ses sociétés affiliées et leurs administrateurs, dirigeants et employés respectifs, de même que les entreprises auxquelles ils sont associés peuvent, de temps à autre, détenir des titres dont il est fait mention dans le présent bulletin.
Blogue

Vous voulez devenir client?

CONTACTEZ-NOUS