Blogue

19 octobre 2018

Cannabis, Cannabis et Cannabis

Par PRATTE

Cannabis FR

Cannabis, Cannabis et Cannabis

Toute une semaine pour le secteur du cannabis alors que le monde entier avait les yeux tournés sur la légalisation du cannabis au Canada. Les actions des sociétés canadiennes de cannabis ont atteint des sommets records en début de semaine, mais ont rapidement dégringolé mercredi. Notre président et gestionnaire de portefeuilles, Philippe Pratte, a été invité par le magazine Finance et Investissement pour discuter de trois fonds négociés en bourse pour des investissements dans l’univers des marchés émergents. Voici donc ce qui s’est passé cette semaine sur les marchés.

Marchés en bref

Après plusieurs séances en baisse la semaine dernière, la bourse de New York a une fois de plus terminé dans le rouge lundi après une journée. Les investisseurs, toujours hésitants, croient que le repli en cours depuis quelques jours est seulement technique et devrait s’inverser bientôt. Un déclin dans les titres technologiques a également entrainé les trois principaux indices américains vers le bas. Apple et Netflix cédaient quant à eux 1,8 %.

Mardi, on a pu observer un retour vers le positif avec une ouverture en hausse, attribuable à la publication de solides rapports trimestriels de plusieurs compagnies. Le Dow gagnait plus de 275 points à l’ouverture tandis que le Nasdaq avançait de 1,4 % et le S&P 500 s’appréciait de 1 %.

Les marchés américains ont ouvert à la baisse mercredi, et ce malgré leur hausse de la veille, la plus élevée depuis le mois de mars. « La grande question après le rebond (de mardi) est de voir si la saison des résultats des entreprises américaines va venir à la rescousse des marchés », fortement ébranlés la semaine dernière par la soudaine montée des taux d’intérêt aux États-Unis, a relevé Jim Reid de Deutsche Bank.

Jeudi, les inquiétudes régnant autour de la politique monétaire de la Fed sont venues secouer les marchés qui étaient à la baisse en début de séance. Les investisseurs craignent une montée des taux d’intérêt qui pourrait avoir des conséquences directes sur les emprunts pour l’achat de maison ou pour l’investissement d’équipements, ce qui pourrait venir à long terme freiner la croissance aux États-Unis. Le Dow perdait plus de 150 points en matinée, tandis que le S&P 500 et le Nasdaq évoluaient tous les deux dans le rouge. Au lendemain d’une baisse de plus de 300 points, le Dow a ouvert vendredi en hausse de 150 points, soutenue par des gains de 6,6 % de Protec & Gamble qui a publié de solides résultats trimestriels. La saison des résultats trimestriels a débuté en force, rendant les investisseurs optimistes pour la suite des choses.

Du côté des marchés canadiens, le TSX a terminé en légère baisse lundi, et ce, malgré une hausse des titres des entreprises du cannabis alors que le secteur de la santé enregistrait des gains de 6,7 %. Canopy Growth gagnait 8,5 %, les titres d’Aurora avançaient de 9,9 % et celui d’Aphria ajoutait 4,1 %. Mardi, le TSX a ouvert dans le positif, imitant les marchés globaux qui évoluaient tous dans le vert. Mercredi fut une journée historique au Canada avec la légalisation de la marijuana. Malgré l’engouement récent pour les titres du secteur du cannabis, ces derniers étaient tous en baisse à l’ouverture des marchés, tirant le TSX vers le bas. Aurora cannabis perdait 9,7 % tandis que le titre d’Aphria chutait de 6,6 % et celui de Canopy Growth abandonnait 4,4 %. Le TSX a ouvert une fois de plus en baisse jeudi, alors que les titres du secteur de l’énergie perdaient plus de 1,5 % sous la pression du déclin des prix du pétrole. Malgré des données sur l’inflation et des ventes au détail moins bonnes que prévu, le TSX a ouvert en hausse de 0,4 % vendredi, car les investisseurs gagent sur une possible hausse des taux d’intérêt de la Banque du Canada la semaine prochaine.

Trois FNB pour investir sur les marchés émergents

Les fonds négociés en bourse (FNB) peuvent être un excellent investissement, mais il faut bien les connaître et les comprendre. Notre président et gestionnaire de portefeuilles, Philippe Pratte, a été invité par le magazine Finance et Investissement pour discuter de trois FNB pour des investissements dans l’univers des marchés émergents. « Quand tu abordes un secteur comme les marchés émergents, dit Philippe Pratte, c’est intéressant d’aller en mode “momentum” avec les titres les plus performants. Quand les marchés émergents vont repartir, ce sera pertinent de voguer avec les titres les plus gagnants. »

Tout d’abord, il a choisi le Core MSCI Emerging Markets IMI index ETF (XEC) qui répond à un de ses critères de sélection primordiale soit la liquidité élevée. « Je peux avoir du volume organique, réel, sans que le manufacturier la « fabrique », une manœuvre qui crée un écart cours acheteur/vendeur plus large et retarde la transaction ». Pour en apprendre davantage sur les trois FNB choisis par notre gestionnaire de portefeuille, nous vous suggérons d’aller lire l’article en cliquant sur le lien inséré dans le titre de ce paragraphe.

Cannabis

Le boum du secteur du cannabis a atteint son apogée en début de semaine, à quelques jours de la légalisation au Canada, devenant le seul pays membre du G7 où le cannabis est légal sur l’ensemble de son territoire. Les 14 sociétés canadiennes inscrites à la bourse, qui valaient 3 milliards lors de l’élection de Justin Trudeau, s’élèvent désormais à plus de 47 milliards de dollars.

Par surcroît, plusieurs compagnies de bières, comme Corona et Coors, démontrent de plus en plus d’intérêt à investir dans des boissons à saveur de marijuana, ce qui a également fait exploser les titres canadiens. Après avoir annoncé un investissement de Corona dans l’entreprise, Canopy Growth a vu son titre bondir de 131 % en 2018 et de 3 280 % en trois ans. Pour sa part, Aurora Cannabis, soit le numéro 2 des sociétés canadiennes de cannabis, a quant à elle enregistré des gains de 3 480 % en seulement trois ans. Ainsi, les 140 producteurs canadiens valent désormais plus de 60 milliards sur les marchés financiers.

Titre en baisse

Il n’y avait pas matière à célébration pour les investisseurs mercredi alors que la légalisation du cannabis est venue tirer les titres du secteur vers le bas. Malgré une forte demande des consommateurs pour les produits et plusieurs sommets atteints pour les titres du secteur du cannabis, les actions ont toutes ouvert en baisse importante mercredi. La très populaire compagnie de Gatineau, Hexo a vu son titre chuter de 6 %, le titre d’Aurora perdait plus de 14 % en début de journée pour clôturer la journée avec une baisse de 3 %. Le titre de Tilray est celui qui a enregistré le plus gros déclin à la fermeture avec plus de 6 % de perte pendant que celui d’Aphria réussissait à clôturer la journée en hausse de 3 %.

Selon de nombreux analystes, les investisseurs ont préféré prendre leur profit, expliquant ainsi cette soudaine dégringolade. Il est important de rappeler que le marché du cannabis comporte plusieurs lacunes, comme l’incertitude face aux prix ainsi qu’à la possible élimination du marché noir. Bref, les prochains résultats trimestriels seront une bonne indication de la santé de ce secteur jugé volatil. D’ici là, vaut mieux diversifier son portefeuille.

Netflix

La plateforme de vidéo en streaming a déposé de solides résultats trimestriels, annonçant une augmentation du nombre de ses abonnés pour un total de 137 millions d’utilisateurs. En effet, la compagnie a déclaré une hausse de sept millions de nouveaux abonnés, alors qu’elle estimait une croissance de cinq millions. Netflix soutient que cette performance est attribuée à son « vaste portefeuille de programmes originaux ». Cette dernière prévoit plus de 9,4 millions de nouveaux abonnés au quatrième trimestre.

L’entreprise a indiqué son intention d’investir plus de huit milliards de dollars dans les séries et films originaux. « Certes, nous faisons d’énormes investissements dans les contenus », mais « ils devraient nous permettre de poursuivre la croissance de notre chiffre d’affaires et de nos bénéfices à très long-terme », fait valoir Netflix. Le titre de la compagnie a explosé de 15 % suivant l’annonce, avec une croissance annuelle de 80 %. Face à une concurrence de plus en plus féroce, Netflix a vu son chiffre d’affaires bondir de 34 % au troisième trimestre.

 

Pratte Gestion de portefeuille est une firme inscrit auprès de l’autorité des marchés financiers (AMF) ainsi que la commission de valeur mobilière de l’Ontario (CVMO).

Destiné à fournir des renseignements particuliers aux clients, le présent bulletin est le fruit du seul travail de l’auteur. Les opinions (y compris les recommandations, s’il y a lieu) exprimées dans le présent bulletin sont celles de l’auteur seulement et ne représentent pas nécessairement celles de Pratte Gestion de portefeuilles.

Les renseignements que contient le présent bulletin proviennent de sources considérées comme fiables, mais leur exactitude et leur exhaustivité ne peuvent être garanties et, en les fournissant, l’auteur et Pratte Gestion de portefeuilles n’assument aucune responsabilité. Ces renseignements étaient à jour à la date indiquée dans le présent bulletin, et ni l’auteur, ni Pratte Gestion de portefeuilles n’assument quelque obligation que ce soit en vue de les mettre à jour ou de signaler tout fait nouveau en ce qui a trait à ces renseignements. Le présent bulletin est destiné à la diffusion dans les territoires où l’auteur et Pratte gestion de portefeuilles sont inscrits en vue de pratiquer le commerce des valeurs mobilières. Toute distribution ou diffusion du présent bulletin dans un autre territoire est interdite. L’auteur, Pratte Gestion de portefeuilles ses sociétés affiliées et leurs administrateurs, dirigeants et employés respectifs, de même que les entreprises auxquelles ils sont associés peuvent, de temps à autre, détenir des titres dont il est fait mention dans le présent bulletin

Blogue

Vous voulez devenir client?

CONTACTEZ-NOUS